dimanche 24 juin 2012

La Légende de Drizzt, Tome 1 : Terre Natale

De

Drizzt est un elfe noir né en Outreterre où le pouvoir s'obtient par la guerre ou le meurtre. L'honneur, l'amitié, l'amour n'y ont pas leur place et Drizzt y fait le rude apprentissage d'une vie de servitude. Bien qu'il ait été élevé dans un système de valeurs totalement perverti et qu'il soit rompu à l'art du combat, il sait qu'il n'est pas comme les autres. Il aspire à une vie différente et refuse de devenir un assassin au service des siens. Mais pour survivre, Drizzt est obligé de dissimuler et même nier sa véritable nature. Jusqu'au jour où il devra se battre seul contre tous!

C'est le premier livre que je lis de cet auteur que l’on dit incontournable dans le milieu de la fantasy et ce fut une excellente découverte.

J’ai vraiment adoré cette ambiance sombre, barbare, presque apocalyptique où les valeurs sont inversées, où la trahison de ses pères est impératif, où le meurtre un exploit si l’on n’est pas pris sur le fait et où tout sentiment une faiblesse.

A la naissance du héros, sa famille en attaque une autre et la décime afin de prendre sa place dans la hiérarchie Drow. Ne laissant aucun survivant, et surtout personne pour porter plainte, et les autres familles, même sans le dire ouvertement, félicitent les meurtriers et oublient jusqu'à l'existence de la famille éradiquée.

Un tel comportement n’est possible que sous un régime totalitaire imposé par la religion de Lolth, la Reine Araignée, et par les mensonges dont leurs écoles abreuvent les jeunes dès leurs enfances, présentant toutes les autres races comme perfides, cruelles et dieu sait quoi encore, les encourageant la la haine de leurs prochains et à la violence.
Les jeune Drows sont formés à devenir de parfaits assassins, rien de plus, rien de moins.
Chacun assassinerait père et mère (frère, sœur, cousin), pour simplement prendre leur place et acquérir une once de pouvoir sans que quiconque n’ai à redire.
Tous, sauf Drizzt. Il est l'exception. La tache de lumière dans les ténèbres.

Le personnage de Drizzt est très intéressant, pas à cause de son invincibilité au combat, de son intelligence ou de ses dons en magie mais à cause de sa naïveté, de ses prétentions pacifiques et de l'œil critique qu'il porte sur la société Drow.

De plus, l'histoire cohérente et captivante et la plume légère et acérée font de ce livre quasiment impossible à reposer (et qui dans mon cas, me fait louper ma station de métro :p ).
Au final, c'est un véritable coup de cœur et une lecture que je conseillerai fortement. La suite devrait atterrir sous peu entre mes doigts impatients.

Les avis de Plume et PetiteTrolle.

5 commentaires:

  1. Il fait partie des auteurs que je dois absolument découvrir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors lances toi.
      En plus, Bragelonne les réédite. Il parait que les traductions sont plus fidèles.

      Supprimer
  2. Ah contente que tu te sois lancé ! J'ai beaucoup aimé le T2 aussi, le T3 est dans la PAl :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi, le tome deux vient juste d'y atterrir.

      Supprimer
  3. Il faut que je termine cette première trilogie ! Ton avis me donne envie de m'y remettre :)

    RépondreSupprimer