dimanche 23 septembre 2012

Le soldat shaman

De Robin Hobb



Suite à l'excellente série L'assassin royal (surtout les sept premiers tomes) et l'interressante, bien qu'inégale, série Les Aventuriers de la mer, j'ai enchainé tout naturellement sur la série du Soldat Shaman.
Ceux qui ont suivi mes autres commentaires ont du constater que j'avais déjà commenté les deux premiers tomes séparément. J'aurais pu continuer sur cette lancée mais je ne voyais pas trop quoi dire sur chaque tome séparement (Bon, la flemme a joué un peu).

Dans l'ensemble, j'ai bien aimé cette série même si certains passages sont vraiment barbants et redondants.
Pourtant la plume de Robin Hobb est toujours ausi fluide et élégante. On a beau se décourager par moment, jamais on a le courage, et à raison, d'abbandonner, la curiosité nous faisant toujours ouvrir le tome suivant.

L'histoire est très prenante et pleine de fourches et, à aucun moment, je n'ai pu soupsonner la fin de l'histoire tant ses méandres sont nombreuses.

Mais surtout, ce qui fait la force de Hobb par rapport à d'autres, c'est qu'elle sort des sentiers battus, même des siens. Elle n'hésites pas à recreer un monde pour nos yeux avides de dépaysement.
Son autre point fort sont ses personnages qui, qu'ils soient dans la trame principale ou juste dans le décor, sont fouillés et crédibles.

De plus, la plupart, Jamère en tête évidement, mais aussi Epinie pour ne citer qu'eux, font preuve d'une véritable évolution au fil du temps.
Bien qu'à certains moments, Jamère soit un tantinet agaçant, surtout lors de ses incessantes "combats" contre Fils-de-soldat, j'ai beaucoup aimé sa progression, du fils militaire obéissant bêtement aux ordres de son père ou des ses supérieurs jusqu'au chaman restaurant la paix entre les peuples, en passant par le militaire obèse déchu, rejeté par son école, l'armée, sa famille et même par son peuple.

Au final, ce fut une lecture assez plaisante et elle devrait satisfaire les fans de Robin Hobb.
Pour ceux qui la découvrirait, je recommanderait d'avantage de commencer par la lecture de L'assassin royal. Bien qu'elle ne soit pas du tout néccessaire à la comprenhension de cette série, elle pourrait servir à se familiariser avec le style prenant, mais vraiment trainant, de l'auteur.

Une excellente critique de Plume ici :

3 commentaires:

  1. Contente que tu sois allé jusqu'au bout :)
    C'est une lecture difficile (car fluctuante) mais qui reste marquante et surtout hors des sentiers battus de la fantaisie (même si comme tu le dis ce n'est pas L'Assassin royal pour moi non plus ! )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais bon, je lirai évidement la prochaine série. :p

      Supprimer
  2. J'hésite toujours à démarrer "L'Assasin Royal" parce que les cycles à rallonge...

    RépondreSupprimer